Home > Études en cours > Étude de quantification des besoins en produits de santé mentale en Côte d’Ivoire

Il existe aujourd’hui en Côte d’Ivoire un vingtaine de structures de soin délivrant des médicaments prescrits en santé mentale. Les produits couramment utilisés sont tous inscrits sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS, ainsi que sur la liste nationale des médicaments essentiels. Ce sont donc des médicaments jugés comme prioritaires, qui devraient être accessibles à l’ensemble des patients.

Pourtant l’étude des approvisionnements actuels montre une hétérogénéité des fournisseurs et des moyens d’acheminement. Le dénominateur commun étant les fréquentes ruptures de stock pour un ou plusieurs produits essentiels.

Cette situation à pour conséquence :

  • De nombreux patients stabilisés en rechute, menant parfois à des suicides,
  • Des prix de vente trop élevés pour une partie des patients et de leur famille,
  • Un manque de visibilité de sécurité, et de fiabilité des approvisionnements,
  • L’impossibilité de mettre en place une politique pharmaceutique ambitieuse pour la santé mentale.

C’est pourquoi le projet SAMENTACOM, pour le Programme National de Santé Mentale (PNSM) et avec la Mindful Change Foundation (MCF), s’associe au Programme National de Développement de l’Action Pharmaceutique (PNDAD) et à la Nouvelle Pharmacie de Santé Publique (NPSP) pour cette étude de quantification inédite.

USAID | PROJET DELIVER, projet contractuel n°4. 2014. Quantification des produits de santé : Un guide pour les prévisions et la planification des approvisionnements pour les achats Arlington, Va. : USAID | PROJET DELIVER, Commande de travail n°4. Figure 1 : Étapes de la quantification

Les données de terrain et de santé publique pertinentes seront analysées et recoupées afin d’estimer de la manière la plus fiable les besoins des patients ivoiriens en médicaments de santé mentale.

Ayant chiffré les besoins périodiques pour ces produits prioritaires, il sera établi un Plan d’Approvisionnement¹ par la NPSP sur 24 mois. Ce plan devra permettre l’accès des patients à un traitement régulier, abordable et sûr.

Voir l’article sur le lancement de l’étape de collecte des données

¹Référentiel international https://www.jsi.com/JSIInternet/Inc/Common/_download_pub.cfm?id=18291&lid=3